Guide pratique pour se déclarer en tant qu’autoentrepreneur

Guide pratique pour se déclarer en tant qu’autoentrepreneur

2023-09-27 Non Par Gisele

L’aventure de l’autoentrepreneuriat attire de plus en plus de personnes, souhaitant se lancer dans leur propre activité. Bien que le statut d’autoentrepreneur offre des avantages indéniables, il est essentiel de bien comprendre les démarches à suivre pour se déclarer officiellement. Nous vous proposons dans cet article un guide pratique pour vous accompagner dans la création de votre autoentreprise.

Comprendre le statut d’autoentrepreneur

Tout d’abord, il est essentiel de bien cerner les contours du statut d’autoentrepreneur. En France, l’autoentrepreneur, également appelé micro-entrepreneur, bénéficie d’un régime simplifié au niveau administratif, comptable et fiscal. Ce régime s’adresse aux personnes qui souhaitent créer une entreprise individuelle avec un chiffre d’affaires limité.

Les avantages du statut d’autoentrepreneur

Plusieurs points positifs caractérisent ce statut, notamment :

  • Une création d’entreprise rapide et gratuite
  • Des formalités simplifiées
  • Des cotisations sociales proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé
  • Un régime fiscal avantageux : la micro-fiscalité, permettant une imposition forfaitaire sur le chiffre d’affaires

Les limites du statut d’autoentrepreneur

Cependant, il est important de noter que ce statut présente également certaines limites :

  • Un plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser
  • L’absence de certains droits sociaux comme les allocations chômage ou l’accès à la formation professionnelle
  • La responsabilité personnelle de l’autoentrepreneur pour les dettes de l’entreprise

Avant de se lancer dans un projet d’autoentreprise, il est donc primordial de peser le pour et le contre en fonction de votre situation.

Menuisier autoentrepreneur

Se déclarer en tant qu’autoentrepreneur : les démarches à suivre

Si vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure de l’autoentreprenariat, voici les démarches à suivre pour officialiser votre statut :

1. Choisir une activité

Tout d’abord, vous devez définir l’activité principale que vous souhaitez exercer. Selon vos compétences, vos passions ou vos envies, vous pouvez proposer des prestations de services aux particuliers et/ou aux entreprises (ex : conseil, rédaction, photo…), vendre des produits, louer des biens matériels (véhicules, matériel informatique…) ou encore donner des cours.

Pensez bien à choisir une activité compatible avec le régime d’autoentrepreneur, c’est-à-dire respectant les limites de chiffre d’affaires ainsi que les obligations légales.

2. S’informer sur les règles spécifiques à votre activité

En fonction de l’activité choisie, il est possible que certaines réglementations spécifiques soient à respecter. Il convient donc de vous renseigner sur les éventuelles formalités obligatoires ou restrictions liées à votre domaine d’activité.

3. Créer votre autoentreprise en ligne

Une fois ces étapes passées, vous pouvez créer officiellement votre autoentreprise. Pour se faire, rendez-vous sur le site officiel de l’URSSAF pour la création des autoentrepreneurs. Le formulaire en ligne à remplir nécessite de préciser :

  • Vos coordonnées personnelles (nom, prénom, adresse…)
  • Votre numéro de sécurité sociale
  • La nature de votre activité et sa date de commencement
  • Votre choix concernant l’option de versement libératoire de l’impôt sur le revenu et l’aide au chômage
  • Le lieu d’exercice de votre activité (domicile, local professionnel, centre d’affaires…)

Attention : n’hésitez pas à vérifier soigneusement les informations saisies avant de valider le formulaire en ligne, afin d’éviter des erreurs qui pourraient retarder la création de votre autoentreprise.

4. Obtenir un numéro SIRET

Après avoir validé et transmis votre dossier en ligne, vous recevrez sous quelques jours un courrier de confirmation vous attribuant un numéro SIRET (Système Informatisé du Répertoire des Entreprises). Ce numéro unique vous permettra d’exercer votre activité en toute légalité et de déclarer vos revenus auprès des organismes publics.

5. Ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité

Enfin, pour simplifier la gestion de vos finances professionnelles et répondre aux obligations légales, il est recommandé d’ouvrir un compte bancaire professionnel ou un compte personnel dédié spécifiquement à votre activité d’autoentrepreneur. Cette démarche est obligatoire si le chiffre d’affaires annuel dépasse un certain seuil.

Tutoriel

Découvrir les étapes pour devenir micro-entrepreneur sans frais, c’est ce que nous allons explorer dans cette vidéo. Apprenez comment vous lancer en tant que micro-entrepreneur sans dépenser un sou !

Gérer efficacement son autoentreprise

Se déclarer autoentrepreneur, c’est aussi prévoir la gestion de son entreprise au quotidien : comptabilité, fiscalité, protection sociale, responsabilités… Il est donc essentiel de bien se renseigner sur les différentes missions inhérentes à ce statut, afin de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

  • S’informer régulièrement sur les évolutions législatives du statut d’autoentrepreneur, qui sont fréquentes et peuvent impacter votre activité (modification des plafonds de chiffre d’affaires, évolution des cotisations sociales, etc.). N’hésitez pas à consulter régulièrement les sites gouvernementaux et les réseaux d’accompagnement dédiés aux autoentrepreneurs.
  • Mettre en place une organisation administrative rigoureuse, en conservant tous vos documents officiels et justificatifs de facturation dans un endroit sécurisé et facilement accessible.
  • S’assurer du respect de vos obligations fiscales, comme la déclaration mensuelle ou trimestrielle du chiffre d’affaires, le versement libératoire de l’impôt sur le revenu (si vous avez opté pour cette option) et le paiement des cotisations sociales.
  • Ne pas négliger l’aspect marketing et communication de votre activité. Il est important de développer une stratégie efficace pour vous faire connaître et attirer de nouveaux clients : travaillez à soigner votre présence en ligne (site internet, réseaux sociaux) et prévoyez des supports de communication adaptés (cartes de visite, flyers…).

En suivant ces conseils, vous serez prêt à vous lancer dans l’aventure passionnante et exigeante qu’est l’autoentrepreneuriat. Bonne chance !