Les différents types de management en entreprise

Les différents types de management en entreprise

2020-12-21 Non Par Alice

En fonction de sa personnalité, son secteur d’activité et ses équipes, un manager se doit d’apporter un certain équilibre dans sa façon de coacher en entreprise. Il doit pouvoir jongler entre les contraintes des tâches de son équipe, la typologie de ses collaborateurs et la situation de l’entreprise. Quel type de management adopter ? Cela implique de se familiariser avec 4 types de management bien définis. Nous avons décortiqué pour vous, leurs caractéristiques, leurs avantages et inconvénients.

Le management directif

Le management directif a pleins pouvoirs dans l’entreprise. Il est celui qui met en place les règles et objectifs de résultats. Les collaborateurs seront ici tenus de réaliser les tâches qui leur sont confiées. À l’issue de cela, des appréciations ou des pénalisations peuvent en résulter.

  • Les plus: ce type de management sera choisi en cas de collaborateurs peu qualifiés. Il sera aussi efficace dans le cas de situations peu habituelles ou face à des personnes récemment formées.
  • Les moins: les collaborateurs restent passifs aux décisions de l’entreprise ce qui peut favoriser au cas par cas, une baisse d’estime de soi. Les collaborateurs les plus autonomes et les plus talentueux pourraient quitter l’entreprise devant une meilleure opportunité.

Le management persuasif

Ce type de management fait appel au charisme et à la force de persuasion du manager. Cela implique une gestion d’équipe centrée sur la communication ouverte et le relationnel. On choisira le management persuasif pour favoriser les prises d’initiatives de collaborateurs en manque de confiance.

  • Les plus: la motivation et l’encouragement de son équipe pour l’atteinte d’objectifs communs.
  • Les moins: même si les collaborateurs sont incités à émettre leurs avis, le manager reste le décideur final dans les prises de décisions. Il est peu adapté aux profils d’experts, aux profils créatifs et aux profils de collaborateurs autonomes.

Le management délégatif

Il s’agit d’un type de management axé résultats. Pour ce faire, la solidarité, la motivation et la créativité collectives sont de rigueur. Pour atteindre les objectifs fixés, les avis des collaborateurs seront consultés avant chaque prise de décision.

Le manager sera donc plus à cheval sur une bonne communication, sur la mise en place de suivi d’activités, de coordination de tâches et à la qualité des informations échangées en intérieur et en extérieur de l’entreprise.

  • Les plus: Autonomie des collaborateurs, meilleure gestion de situation et de cohésion d’équipe.
  • Les moins: il faudra craindre une éventuelle pression trop élevée liée à des risques psychosociaux.

Le management participatif

C’est le type de management qui a le plus la côte, car il est considéré comme le plus ouvert des 4.

Ici, on fait appel à l’intelligence collective. Cela veut dire que tous les collaborateurs sont invités à participer et à s’impliquer à la vie de l’entreprise, en vue de son bon fonctionnement.

L’approche choisie par le manager intègrera ainsi les notions d’écoute et d’accompagnement. Pour y parvenir, le manager ajoutera à cela, la communication et la mise en place de conditions de travail agréables.

  • Les plus: Motivation et responsabilisation commune des collaborateurs ;
  • Les moins: possibilité de désorganisation et d’anarchie au sein de l’équipe. Les prises de décision peuvent aussi tourner au ralenti ce qui peut être handicap en cas de situation d’urgence ou de période de crise.

Gardez en tête qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais management. Un bon manager devrait en effet être capable de jongler entre les 4 variantes si la situation de l’entreprise l’exige.